Chambre littéraire


CHAMBRE LITTÉRAIRE :
le lundi 4 novembre 2019 à 15h30


Résumé : « Raconter Vivian Maier, c’est raconter la vie d’une invisible, d’une effacée. Une nurse, une bonne d’enfants. Une photographe de génie qui n’a pas vu la plupart de ses propres photos. Une Américaine d’origine française, arpenteuse inlassable des rues de New York et de Chicago, nostalgique de ses années d’enfance heureuse dans la verte vallée des Hautes-Alpes où elle a rêvé de s’ancrer et de trouver une famille.. »
Gaëlle Josse

CHAMBRES LITTÉRAIRE PASSÉES :  

CHAMBRE LITTÉRAIRE /
DÉBAT AVEC L’AUTEUR :
Antoine George
Jeudi 07 Mars 2019 à 19h30

 

Résumé :

Mise en situation des deux frères Van Gogh dans les dernières 48 heures précédant la mort de Vincent, alors que Théo a découvert des écrits dans la sacoche du peintre.

A partir ce contexte, Antoine George établit un passionnant échange très documenté entre Théo et Vincent, dans lequel chacun défend son point de vue. Vincent tente de faire comprendre sa souffrance face à l’incompréhension et au jugement de sa famille depuis son adolescence tandis que Théo, revient sur l’aide financière et morale qu’il lui a apporté apportée tout en réalisant ce qu’il eut pu faire de plus.

Dans ce huis-clos douloureux et fraternel, les deux frères avancent leurs arguments et la réponse se construit peu à peu dans un dialogue haletant.


CHAMBRE LITTÉRAIRE

lundi 04 Février à 15h30 

Résumé : 
Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz  croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. […]

La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

Chambre Littéraire du 15 octobre 2018

Nous nous sommes réunis pour parler du livre de Tierno Monenembo « Le Terroriste Noir ».

Certains craignaient que ce terroriste ne soit quelque banlieusard en mal d’attentat mais il n’en est rien.
L’auteur, originaire de Guinée, dont l’oeuvre est une des plus importante de la littérature francophone, nous raconte une histoire vraie. Celle d’un « tirailleur sénégalais » ainsi qu’on les appelaient qu’ils viennent du Sénégal ou d’ailleurs.
En 1940 à la suite de la 
défaite de la Meuse, les tirailleurs se dispersent pour échapper aux Allemands. Celui qui nous occupe est découvert mal en point dans une forêt vosgienne par des villageois affolés : ils n’ont jamais vu un noir.
Et c’est Germaine qui raconte 60 après. Pas de chronologie, les souvenirs affluent en désordre. Mais petit à petit l’histoire prend forme et nous nous prenons, comme tout le village, d’affection pour Addi Ba , ce grand noir devenu l’ami de tous, don juan et patriote. Il va ,en effet fonder un maquis, le maquis de la Délivrance ( c’est
authentique).
Soixante ans après, on va célébrer le héros, le décorer, donner son nom à la rue principale du village et c’est à son neveu venu de Guinée pour la cérémonie que Germaine raconte.
Inspiré par un poème de Leopold Senghor , l’auteur a voulu faire sortir de l’oubli ces tirailleurs (60000 d’entre eux ont été envoyés au front).
Bien écrite cette histoire nous touche, bien sûr, mais on y trouve aussi de l’humour, des personnages secondaires bien campés, la vie d’un village avec ses inimitiés inexpiables, une région rude comme ses
habitants et un récit concernant la résistance très documenté.
Ce livre paru en 2012 est en livre de poche.

Ce contenu a été publié dans Activités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.