L'histoire du

cercle Louis XVI

 

Un cercle privé

 

Le Cercle Louis XVI a donc 260 ans d’existence quasi ininterrompue. Il n’a en effet été fermé que pendant deux très courtes périodes, lors de la révolution française et au cours de la guerre 39-45.

Cette longévité exceptionnelle lui donne le privilège d’être l’un des Cercles les plus anciens de France, voire le plus ancien.

>L’an 1760. DIDEROT vient d’achever en 1751 son encyclopédie, entraînant avec lui toute une génération qui, à travers la France, se passionne pour les Arts et les Lettres.

La haute société nantaise, dont le goût pour la lecture est particulièrement marqué, s’imprègne totalement de ce courant porteur. NANTES, en effet, est à l’époque une ville phare qui la classe 1° port européen. 

C’est dans ce climat que les personnalités marquantes de NANTES décident de créer une Association, réservée aux hommes, qui prendra pour nom « Chambre Littéraire de la Ville » (ancien nom du Cercle Louis XVI au 18° siècle) et pour sceller cet événement, font appel aux personnages les plus illustres du moment pour parrainer les premiers pas de ce nouveau né :

Le Duc d’AIGUILLON, Gouverneur de la BRETAGNE et Lieutenant Général des Armées du Roi (l’équivalent de notre Préfet de Région actuel) en sera le protecteur.

Le Marquis de BECDELIEVRE, premier Président de la Cour des Comptes, en sera le premier Président.

Voici avec le style pur de Xavier du BOISROUVRAY des extraits d’une apostrophe que le Marquis de BECDELIEVRE aurait pu adresser au Duc d’aiguillon :

 « Vous avez eu la bonté, Mon Seigneur, de présenter à sa Majesté le Roi, notre demande d’autorisation et nous avons la grande joie d’apprendre par vos soins, qu’elle vient de nous être accordée…. Vous le savez bien, Mon Seigneur, les membres de notre tout nouveau Cercle de la ville de NANTES sont personnes d’âge mûr, pleines d’expérience et de jugement, dévouées au Roi : gens de sa Chambre des Comptes, membres vénérables du Chapitre de la Cathédrale de NANTES, gentilshommes, de sa fidèle province de BRETAGNE, Officiers de ses Troupes, négociants de sa bonne ville de NANTES, si attachés à la prospérité du Royaume par le Commerce Maritime… Tous se réunissent au premier étage d’un immeuble, sis Place du Pilori, discrètement, sans troubler l’ordre public, sans s’adonner à aucun jeu de cartes ou autre, dans le plus grand silence, sans commentaire aucun, uniquement pour lire les Gazettes au coin du feu… Vous savez tout cela, Monseigneur, mais notre reconnaissance envers vous est  infinie, pour l’avoir mis sous les yeux du Roi et avoir plaidé notre cause. Aussi ce nouveau Cercle, s’honorera-t-il d’inscrire votre nom comme le premier de nos bienfaiteurs pour qu’un jour lointain, nos héritiers s’en souviennent encore. »

 

Ne passons pas sous silence le don précieux que fit le Chanoine Pierre-François GALBAUD du FORT, une personnalité bien nantaise du 18° siècle, léguant à la Chambre Littéraire de la ville en 1770, la totalité de sa bibliothèque. Il nous laissait ainsi un patrimoine d’une rare qualité, qui s’est enrichi au cours des années et que nous avons su conserver en grande partie, malgré les épreuves du temps. Quelques exemplaires vous sont présentés dans les vitrines du salon.

 

>Le 19° siècle, 1875 plus précisément. 

«La Chambre Littéraire de la ville », devenue au fil des ans «Chambre du Château », à la suite d’un premier déménagement à proximité du château des Ducs de Bretagne, se voit obliger de quitter à nouveau ses locaux.

Or, en 1874, est mis en vente l’hôtel de MONTAUDOUIN, appelé aussi l’hôtel des Colonnes.

Nous devons au Président de l’époque, le Comte de ROCHEFORT, d’avoir été incroyablement visionnaire, en entraînant derrière lui tous les Membres du Cercle à acquérir ce bien immobilier. Voici mot pour mot, un extrait de son allocution, lors de l’Assemblée Générale de 1874 :  

« Messieurs, vous êtes ici chez vous : après les interrogations sur le sort de notre Cercle qui a vécu des années tranquilles dans le vieil immeuble de la rue du château, sombre, un peu poussiéreux mais familier, et sous les ombrages des tilleuls de la terrasse chère à beaucoup d’entre nous, le temps des incertitudes est terminé. Nous sommes ici chez nous. 

Ici, Messieurs, les avis peuvent être partagés. Pour moi, je vous dirai simplement ceci. L’hôtel des Colonnes est positivement celui de NANTES qui convient le plus à notre Cercle : jamais vous ne retrouverez un local semblable, sous les rapports de la position et de l’agrément… En établissant le Cercle à l’hôtel des Colonnes, nous avons la certitude d’en assurer à jamais l’existence ».

Nous sommes donc en 1875. Le Cercle, devenu Cercle Louis XVI, en raison de la proximité de la place qui porte le même nom, ouvre ses portes à ses nouveaux propriétaires.

Ces messieurs, ravis de leur nouvelle acquisition, accompagnés de leurs épouses  venues s’enquérir de la qualité des nouveaux locaux, viennent visiter les salons du nouveau Cercle. 

 

> Le 20° siècle, en 1947. Vous qui êtes des lecteurs assidus de la Genèse, vous savez que DIEU lui-même avait bien dû constater qu’Adam ne pouvait vivre seul et qu’une compagne lui était indispensable.

Le Cercle Louis XVI ne pouvait donc s’opposer à ce choix divin. Trois mois avant le vote accordé aux femmes par le Général de GAULLE, il ouvre ses portes à l’Association Féminine, pour la plus grande joie de tous, unissant ainsi en une même assemblée, l’érudition, la culture, l’élégance et le charme.

> Mais un Cercle, quelqu’il soit, ne peut vivre que s’il se projette dans l’avenir.

En l’an 2060, nous aurons 3 siècles d’existence. 

Je souhaite de tout cœur à nos successeurs, déjà de ce monde, et à ceux qui vont naître, de fêter dignement et dans la joie notre tricentenaire, démontrant ainsi que le Cercle Louis XVI, malgré son grand âge, reste plus jeune que jamais.

373px-Emmanuel_Armand_de_Vignerot_du_Ple
Pierre_de_Becdelièvre.png

Emmanuel Armand de Vignerot du Plessis,duc d'Aiguillon.

Pierre de Becdelièvre

François Thomas Galbaud du Fort

352px-François-Thomas_Galbaud_du_Fort.jp

Les événements à venir

Découvrez tous les événements et les actualités qui rythment la vie du Cercle.

Vacances du Cercle les mois de Juillet et d'Août

ÉTÉ

Très bel été à tous 

ÉTÉ

Très bel été à tous 

ÉTÉ 

Très bel été à tous 

Le Cercle propose des activités intellectuelles, littéraires et artistiques : Bridge, Ciné-Club, Club Rhétorique, Club Théâtre, Conférences, Concerts, Dîners à thème, Les Jeudis du Cercle, Randonnées pédestres, Reliure, Scrabble, Yoga ... 

privatisation des salons du cercle

devenir membre

Pourquoi devenir membre d’un Cercle de Société, et du Cercle Louis XVI en particulier, qui existe depuis 260 ans, qui a été fondé sous le roi Louis XV par la fine fleur de l’aristocratie nantaise, dans le contexte individualiste du 21ème siècle, qui a bousculé bien des usages et tant de valeurs ?

Pour son ambiance, aimable, courtoise et sympathique !

Pour sa situation exceptionnelle 
Pour la diversité étonnante de ses activités 

La vie du Cercle est ponctuée de cocktails, de dîners à thèmes, et de dîners de Gala en tenue de soirée, à l’occasion desquels on peut côtoyer des personnalités intéressantes. Et les jeudis soir, les plus jeunes aiment organiser des pots entre amis ou des dîners de type auberge espagnole en toute simplicité qui sont très courus.

Enfin le Cercle donne aux plus téméraires la possibilité de s’exprimer, de donner des conférences, de partager des passions ou un violon d’Ingres et pourquoi pas de créer de nouvelles activités.

Pour profiter de tout ou partie de ces activités, c’est simple, il faut devenir membre

Dans le centre historique de Nantes à quelques mètres de la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, les salons classiques de l’Hôtel Montaudouin et leur prestigieuse terrasse font face à la colonne Louis XVI, place du Maréchal Foch.

D'une surface totale de 430m2, les Salons du Cercle sont disponibles à la réservation pour les associations, les entreprises, les agences évènementielles et les particuliers, pour l'organisation de cocktails et réunions privés et de séminaires d'entreprise.